Couverture de la revue Chasse et pêche. Revue d'histoire forestière, vol. 5, no 2, automne 2013.

Parution de la revue Histoires forestières du Québec : Chasse et pêche

Couverture de la revue Chasse et pêche. Revue d'histoire forestière, vol. 5, no 2, automne 2013.

Le dernier numéro de la revue Histoires forestières du Québec (vol. 5, no 2, automne 2013) vient d’être publié par le Société d’histoire forestière du Québec. Ce numéro présente différentes facettes de l’histoire de la chasse et de la pêche au Québec.

Couverture de la revue Chasse et pêche. Histoires forestières du Québec, vol. 5, no 2, automne 2013.

Couverture de la revue Chasse et pêche. Histoires forestières du Québec, vol. 5, no 2, automne 2013.

Un premier article signé Paul-Louis Martin dresse un portrait des événements marquants qui ont jalonné l’histoire de la chasse et de la pêche au Québec, et plus particulièrement dans leur relation à l’exploitation des forêts. Paul-Louis Martin met en évidence certaines des conséquences sociales et écologiques liées à ces activités. On y retrouve de riches informations sur le rapport entre les effets du déboisement, la migration du gibier et les habitudes alimentaires au début de la colonisation, ou entre le commerce du bois et des peaux de grands cervidés dédiés au commerce du cuir, moins connu que le commerce des fourrures. Outre ces pratiques commerciales et domestiques, l’auteur nous fait ensuite découvrir le passage à l’ère de la chasse sportive auquel s’associe l’émergence du mouvement de conservation et des différentes approches de gestion qui se sont succédé.

 Source : Album anonyme, 1840. Collection privée; dans Histoires forestières, vol. 5, no 2, p. 10.

Source : Album anonyme, 1840. Collection privée; dans Histoires forestières, vol. 5, no 2, p. 10.

Darin Kinsey propose pour sa part un regard neuf sur le prélèvement faunique, mettant en lumière des perturbations souvent imperceptibles. Au-delà des récits pittoresques qu’ils ont fournis et de leur association à la conservation des ressources,  les sportsmen sont présentés ici dans leur rôle d’agents de modifications historiques des écosystèmes. L’introduction, le déplacement et l’ensemencement des lacs est un aspect méconnu des activités des clubs de chasse et de pêche qui a pourtant eu des impacts importants les écosystèmes. On y découvre aussi l’implication de l’État dans l’emploi de produits chimiques visant à contrôler, par stimulation ou destruction, les espèces aquatiques dans le but de satisfaire les préférences des pêcheurs.

Source : Gouvernement du Québec, Rapport général du ministère de la Chasse et des Pêches pour l’année finissant le 31 mars 1944, Québec, Rédempti Paradis, 1945, p. 48; dans Histoires forestières, vol. 5, no 2, p. 33.

Source : Gouvernement du Québec, Rapport général du ministère de la Chasse et des Pêches pour l’année finissant le 31 mars 1944, Québec, Rédempti Paradis, 1945, p. 48; dans Histoires forestières, vol. 5, no 2, p. 33.

Maude Flamand-Hubert s’est intéressée au cas de la Réserve faunique Duchénier. Elle présente les différentes étapes, les discontinuités et la continuité, qui constituent l’utilisation de ce territoire. Elle y retrace la présence des clubs de chasse et de pêche, et plus particulièrement celle du Scott Fish and Game Club, puis la constitution d’un organisme à but non lucratif voué à la gestion de cette réserve faunique. La connaissance de ce territoire, rendu possible grâce à la collaboration des gens du milieu pour constituer une réserve documentaire et sa mise en valeur, met en perspective le potentiel de connaissances historiques qui réside à l’intérieur des limites des territoires fauniques et qu’il nous reste à découvrir.

Source : Photographe inconnu. Archives régionales de l’Université du Québec à Rimouski, Fonds Réserve-faunique-Duchénier, UQAR 13-01-105; dans Histoires forestières, vol. 5, no 2, p. 42.

Source : Photographe inconnu. Archives régionales de l’Université du Québec à Rimouski, Fonds Réserve-faunique-Duchénier, UQAR 13-01-105; dans Histoires forestières, vol. 5, no 2, p. 42.

Finalement, Berthier Plante nous entraîne sur les traces du loup. Il propose de démêler notre rapport à ce mythique animal entre le conte, la légende, les superstitions, et une histoire surtout marquée par la lutte à l’espèce jusqu’à sa quasi-destruction et les effets de la disparition de ce prédateur sur les écosystèmes. Finalement, on assiste au regain d’intérêt pour cet animal protégé et devenu un objet de curiosité là où il existe encore.

Source : Chasse aux loups près de l’Annonciation, Gabor Szilasi, 1961, BAnQ; dans Histoires forestières, vol. 5, no 2, p. 52.

Source : Chasse aux loups près de l’Annonciation, Gabor Szilasi, 1961, BAnQ; dans Histoires forestières, vol. 5, no 2, p. 52.

Dans ce numéro, la chronique anthropologique de Martin Hébert soulève une question délicate des choix qui doivent être faits par l’État face au besoin de protection de la faune. Il dresse un portrait de l’évolution des politiques étatiques depuis la restriction d’accès vers le principe d’éducation du public, qui marque un changement dans nos rapports entretenus avec la conservation de la nature.

Comme toujours, la revue est richement garnie d’archives iconographiques.

Vous trouverez la revue sur le site de la Société d’histoire forestière du Québec: http://shfq.ca/v5n2

Print Friendly
The following two tabs change content below.

Maude Flamand-Hubert

Je suis doctorante en développement régional à l’Université du Québec à Rimouski, en cotutelle en histoire moderne et contemporaine à l’Université Sorbonne-Paris IV. Mon projet de recherche s'intitule La forêt québécoise au XXe siècle: politiques et représentations. De l'automne 2012 à l'hiver 2015, j'ai été repsonsable du volet francophone du blog The Otter - La Loutre pour la NiCHE. N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions concernant le site internet et si vous souhaitez y publier une chronique. à l'adresse maude_flamand-hubert@uqar.ca

Leave a Reply