L’histoire du Jour de la Terre

Jessica van Horssen

Jessica van Horssen

Chaque année le 22 avril marque le Jour de la Terre. Le jour célèbre le mouvement environnemental local et international, et il a une histoire vraiment intéressante, mais il n’y a pas beaucoup des historiens canadiens qui font des études sur le sujet. Pourquoi? Cette année, le Jour de la Terre Québec a choisi la culpabilité et la tragédie pour sa campagne de conscience, comme chaque année, sous le couvert d’une fête ironique pour notre « pauvre planète. »

Est-ce qu’il y a l’esprit original et historique du Jour de la Terre?
Ce qui suit est une courte histoire sur le Jour de la Terre du Québec et du monde. Entre chaque date est l’annonce publicitaire à la télé du Jour de la Terre-Québec depuis 2006. Pouvons-nous voir un motif d’espoir ou un motif du pessimisme?

*1970 : Gaylord Nelson, un sénateur américain, a proposé la première Jour de la Terre dans les États-Unis. Pour Nelson, le jour sera comme un groupe de discussion géant sur des issues comme des problématiques environnementales et des politiques de l’environnement, et il a choisi le 22 avril parce qu’il était un jour commode pour des étudiants. L’éducation était le premier but de l’événement et environ 20 millions de personnes ont participé dans tout le pays avec des « teach-ins. » Le Jour de la Terre était un succès immédiat à cause du vaste mouvement populaire et la création de l’Agence de Protection de l’Environnement des États-Unis (EPA) et à l’adoption de la loi « Clean Air, Clean Water and Endangered Species » bientôt suivie.

*1980 : le premier Jour de la Terre canadien a organisé sur le 11 septembre 1980 à Queen’s University dans la ville du Kingston, l’Ontario.

*1990 : Pour 20 ans, le Jour de la Terre a observé dans les États-Unis seulement, mais sur le 22 avril 1990, il est devenu un évènement international, mobilisant 200 millions de personnes dans 141 pays. Le plus grand accès de la télévision et de la radio, et l’avantage d’un budget de plusieurs millions garantissent le Jour de la Terre un succès global. En plus, l’œuvre de bienfaisance, « Earth Day Canada » a été établie avec la mission pour l’éducation environnementale tout au long de l’année.

*1992 : le mouvement environnemental du Jour de la Terre a contribué au Sommet de la Terre des Nations Unies à Rio de Janeiro du 3 au 14 juin 1992. Qui était présent? Bien sûr Jean Charest, qui était le ministre fédéral de l’Environnement pour premier ministre Brian Mulroney!

*1995 : Après 25 ans d’activisme et d’éducation, le Jour de la Terre arrivé à la province du Québec. Aujourd’hui, c’est plus de 500 millions de personnes dans 184 pays qui passent à l’action chaque année pour le Jour de la Terre.

*Aujourd’hui : Plus de 500 millions de personnes dans 184 pays observent le Jour de la Terre avec l’action, l’éducation, et l’écologisme chaque année. Avec le Jour de la Terre, nous pouvons voir que l’environnementalisme est un mouvement, et un problème global et historique.

Print Friendly
The following two tabs change content below.
I am a Senior Researcher at the University of Chester. My forthcoming book, A Town Called Asbestos: Environmental Change, Health, and Resilience in a Resource Community will be released by the University of British Columbia Press on 1 January 2016. My research interests are in transnational environmental health and contamination, and I always seek to blend historical research with public engagement.

Latest posts by Jessica van Horssen (see all)

Leave a Reply