L’environnement de la Mauricie

Scroll this

La Société d’histoire du Cap-de-la-Madeleine (SHC) vient de publier son bulletin annuel Le Nouveau madelinois, avec un numéro thématique sur l’histoire de l’environnement en Mauricie. Ce numéro rassemble trois générations d’historiens qui se tournent vers le passé pour se demander pourquoi et comment les générations précédentes ont utilisé les ressources naturelles, aménagé le territoire et ainsi modifié leur paysage. Les auteurs – Colin Coates, René Hardy, Hubert Samson, Olivier Craig-Dupont – prennent pour sujet : la volonté aménagiste de la seigneuresse de Sainte-Anne-de-la-Pérade, la naissance d’inquiétudes à propos de la surexploitation forestière au XIXe siècle mauricien, la destruction du paysage familier des Atikamekw lors de la construction du Barrage-Gouin et l’occultation de la présence humaine ancienne dans le Parc national de la Mauricie. La production de ce numéro thématique sur l’environnement et l’histoire associe la SHC, la Chaire du Canada en histoire de l’environnement de l’Université du Québec à Trois-Rivières, ainsi que NiCHE dont la précieuse contribution financière a permis la production du Nouveau Madelinois.

printemps2011

The following two tabs change content below.
Jim Clifford is an associate professor of environmental history at the University of Saskatchewan. He published West Ham and the River Lea: A Social and Environmental History of London’s Industrialized Marshland, 1839–1914 with the UBC Press in 2017.

Leave a Reply