“Territoire et environnement” dans la Revue d’histoire de l’Amérique française

Scroll this

La Revue d’histoire de l’Amérique française (RHAF) vient de publier un numéro spécial dédié au territoire et à l’environnement. Sous la direction de Stéphane Castonguay et de Dany Fougères, on y retrouve huit contributions qui mettent en perspectives les interactions entre les sociétés de l’Amérique française et leur milieu. Près de dix ans après un numéro de la RHAF consacré aux rapports sociaux à la nature[1], cette publication propose d’actualiser le lien entre l’histoire environnementale et la géographie historique, en repositionnant le territoire au cœur de la réflexion historique. « En abordant différentes modalités de formation et d’appropriation du territoire, de définition et de matérialisation conséquente de ces représentations, les contributions de ce numéro thématique nous permettent d’envisager un espace de relations qui délimitent les contours et définissent les accès à ce même espace, mais également un lieu composé de ressources, avec une topographie et des infrastructures, façonné par le temps et l’action humaine[2]. »

Cliquer sur l’image pour voir la table des matières.

 

« [L]es articles de ce numéro thématique de la RHAF interrogent les modalités de mise en forme du territoire à partir d’objets communs de l’histoire environnementale : les changements climatiques, les espaces fluviaux, la pollution industrielle, l’exploitation forestière, les paysages touristiques, l’extraction minière, les politiques d’aménagement, les parcs nationaux[3]. » Autant d’objets de recherche qui invitent à réfléchir sur l’évolution des pratiques spatiales et des régimes de représentation de l’espace, une réflexion qui possède sa propre histoire, à travers une riche production scientifique, pamphlétaire et technocratique, comme nous le rappelle l’introduction. Les différentes contributions rendent compte aujourd’hui des nouvelles formes que prend l’analyse spatiale dans les démarches d’enquête des historiens.

Bonne lecture!

 

[1] Stéphane Castonguay, dir., « Les rapports sociaux à la nature : l’histoire environnementale de l’Amérique française », Revue d’histoire de l’Amérique française, 60, 1-2 (2006).

[2] Stéphane Castoguay et Dany Fougères, “Introduction”,  Revue d’histoire de l’Amérique française, 68, 3-4 (2015), p. 195.

[3] Ibid, p. 194.

The following two tabs change content below.

Maude Flamand-Hubert

Je suis professeure adjointe en politiques appliquées à la forêt privée à la faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, département des sciences du bois et de la forêt de l'Université Laval. J'ai soutenu en 2017 ma thèse de doctorat, intitulée "La forêt québécoise dans la première moitié du XXe siècle : représentations politiques et littéraires" (cotutelle en développement régional à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) et en histoire à Sorbonne Paris-IV). Mes intérêts de recherche portent sur l'exploitation des ressources naturelles et les politiques publiques, l'histoire forestière, régionale et environnementale, le Québec au XIXe et XXe siècle, les représentations de la forêt et des milieux forestiers.

Leave a Reply