Le rapport entre la musique et l’environnement

Carsten Windhorst

Carsten Windhorst

Est-ce qu’il y a un rapport historique entre la musique et l’environnement? En 1723, Antonio Vivaldi a composé Les quatre saisons avec chaque concerto dédiait aux bruits et aux sentiments d’une saison : le printemps, l’été, l’automne, et l’hiver.

Écoutez cet extrait… est-ce que vous entendez le printemps?

Le rapport entre la musique et l’environnement est trouvé aussi dans un contexte canadien. Entre 1967 et 1977, Glenn Gould a exploré l’impact de « le Nord » et « la terre » sur des habitants du Canada avec sa Trilogie de la solitude pour Radio-Canada : The Idea of the North, The Latecomers, et The Quiet in the Land. Gould unit des interviews et des bruits et la musique ambiants pour nous transmettre la présence de l’environnement dans nos vies.

En plus, Veda Hille utilisait des tableaux d’Emily Carr comme l’inspiration pour son album, Here is a Picture. Écoutez cet extrait… pouvez-vous entendre Emily Carr au travail dans la forêt?

Bien que le lien entre la musique et l’environnement soit présent dans le monde des compositeurs et des artistes, ou sont des érudits? Présentateur et naturaliste célèbre, Sir David Attenborough étudie ce rapport dans ses documentaires pour la BBC, son Song of the Earth, en particulier, avec un accent sur des chansons des rorquals bleus, des oiseaux de paradis, et des premiers identifié chansons humaines.

Comme l’inspiration pour le dernier album de l’artiste de l’Icelande, Bjork appelé « Biophilia, » Attenborough apportait son aperçu sur la nature et la musique à Bjork. L’album Biophilia est une tentative de fait le rapport entre la nature, la musique, et la technologie, est comme la plupart des projets de Bjork, il est vraiment créatif, étrange, est évocateur. Dans l’introduction de l’album, Attenborough explique :

Écoutez, apprenez, et créez. Comme des historiens de l’environnement, pouvons-nous apporter quelque chose du rapport entre la musique et la nature? Dans la province du Québec, nous avons la fissure de la glace, le vent de passage aux arbres, le cri mélancolique des huarts à collier, et plus. Comment est-ce que ces bruits font une musique? Est-ce qu’ils ont un impact sur l’histoire et la société? Est-ce qu’il y a des historiens qu’étudier le rapport entre la musique et l’environnement? Qu’est-ce que vous pensez?

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=wZhkfwrxNOc

Print Friendly
The following two tabs change content below.
I am a Senior Researcher at the University of Chester. My forthcoming book, A Town Called Asbestos: Environmental Change, Health, and Resilience in a Resource Community will be released by the University of British Columbia Press on 1 January 2016. My research interests are in transnational environmental health and contamination, and I always seek to blend historical research with public engagement.

Latest posts by Jessica van Horssen (see all)

Leave a Reply